ACTUALITES

28.06.2021

Protection des emballages contre la contrefaçon

La falsification des médicaments est un phénomène mondial. Cette pratique constitue une menace directe pour la santé et la vie humaines, et le processus de falsification peut affecter non seulement le médicament lui-même, mais également l’emballage dans lequel le médicament est stocké. Pour cette raison, l’une des priorités les plus importantes du Groupe Akomex est de maintenir un niveau de production élevé, ce qui à son tour conduit à la libération d’emballages répondant à tous les critères de protection adéquate contre la falsification.

Les entreprises de l’industrie pharmaceutique, répondant au phénomène de plus en plus répandu de la contrefaçon de leurs produits, souvent également contraintes par des réglementations légales descendantes, mettent en place des systèmes de protection complexes. Le processus même de sécurisation d’une boîte en carton contre la contrefaçon devrait être un processus en plusieurs étapes. Il est important que cela implique non seulement le fabricant du médicament, mais également une imprimerie qui produit une boîte en carton sécurisée. La confiance dans le fournisseur d’emballages, la coopération étroite avec le client au stade de la mise en œuvre du produit, l’innovation et la maturité technologique, ainsi que le respect par les imprimeries des normes, des réglementations et des bonnes pratiques de fabrication constituent la base pour que la boite sortante de la chaîne de production remplisse les critères qui rendent difficile la contrefaçon – qu’elle contienne de tels éléments qui permettront de l’identifier et de le distinguer d’un faux. Le Groupe Akomex, étant un partenaire stable et digne de confiance pour la coopération, offre un certain nombre de possibilités qui permettent une protection efficace de l’emballage.

L’une des méthodes utilisées avec succès dans la production est la sécurité coin reactive. Il s’agit d’une application d’une peinture spéciale et invisible sur l’emballage, qui devient visible au contact du cuivre, par exemple en frottant le bord d’une pièce de monnaie.

Une autre protection est l’utilisation d’une combinaison spéciale de vernis mats brillants, obtenant ainsi la protection twin effect. L’effet d’un tel vernissage n’est visible sur la surface de l’emballage qu’une fois la paroi inclinée. Cette méthode permet de protéger l’ensemble du colis en imprimant des petits textes ou le logo de l’entreprise sur toute sa surface.

Un autre moyen est la sécurité connue sous le nom de micro-impression. Cette technologie consiste à imprimer des informations microscopiques sur la surface de l’emballage qui ne sont pas visibles à l’œil nu. Seul un fort grossissement permet de lire les données cryptées.

Le code latent est un élément de sécurité consistant à imprimer de petits éléments, invisibles à l’œil nu, sur toute la surface de la boîte. Seul un grossissement important permet de voir les micro points dans lesquels sont encodées les informations sécurisant le produit.

Une méthode intéressante est aussi la sécurisation qui consiste à repérer l’ouverture anticipée du colis. Cette méthode est basée sur une conception spéciale des volets de fermeture avec l’utilisation de divers types de structures et de perforations. Dans ce cas, l’ouverture de la boite provoquera des dommages permanents et visibles (rupture de la perforation). Cette méthode s’applique également au scellement de volets de fermeture spécialement préparés lors du conditionnement du médicament, qui, uniquement lorsqu’ils sont déchirés, permettront d’ouvrir l’emballage. Une solution intéressante peut également être de coller sur le rabat de fermeture une étiquette spéciale dont la déchirure endommagera définitivement l’emballage.

En plus des méthodes ci-dessus, le groupe Akomex utilise avec succès des emballages individuels et adaptés aux besoins personnalisés des clients et est prêt à mettre en œuvre même les plus exigeants en termes de prévention de la production de contrefaçon.

Il est important que le processus de sécurisation de la boite contre la contrefaçon commence dès la création du dossier de production – l’élaboration du graphisme. De plus, il est important qu’au cours du projet, les mesures de sécurité qui seront appliquées soient réfléchies et planifiées. Cela évitera les erreurs et difficultés à la saisie et réduira considérablement le temps de mise en œuvre du produit, et surtout, il vous permettra d’atteindre l’objectif le plus important, qui est sans aucun doute la production d’emballages sûrs.